AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partenaires

Logo Xeester

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 LE GLOSSAIRE ou comment parler poker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
2Aces
Admin
Admin
avatar

Messages : 271
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 42
Localisation : objat

MessageSujet: LE GLOSSAIRE ou comment parler poker   Mar 6 Juil - 13:51

Add-on : dans un tournoi, ultime recave à la fin de la période où les rebuys sont possibles.

« All in ! » ou « Tapis ! » : l’annonce du joueur qui décide de miser la totalité des jetons dont il dispose à ce moment du coup.

Antes : dans certaines parties et tournois, mises que tous les joueurs placent sur le tapis avant la distribution des cartes. Les antes augmentent encore le tarif de la partie et l’amplitude des coups.

Backdoor : tirage de deux « bonnes » cartes successives sur le turn et sur la river, donc très improbable. Exemple : vous avez Ak-Rk et le flop est 8p-7t-2k. Vous réussirez une couleur backdoor si les cartes à venir sont toutes les deux à carreau.

Bad beat : coup particulièrement malchanceux dans lequel on partait archifavori.

Bankroll : totalité du capital que possède un joueur de poker.

Bet (mise), raise (relance), call (payer, suivre sans relancer), check (parole), fold (passe) : différentes options du joueur à son tour de parole.

Blindes : mises forcées que le premier (Small Blind) et le deuxième joueur (Big Blind) à la gauche du donneur placent sur le tapis avant de voir leurs cartes. Le montant de ces blindes détermine la structure de la partie et l’amplitude des coups. Le big blind (ou surblinde) est en principe deux fois plus élevé que le small blind.

Bluff : sans doute le seul mot du poker qui ne nécessite aucune explication !

Bouton : objet placé devant chaque joueur à tour de rôle pour indiquer qu’il est le donneur. Il est particulièrement important dans les cercles et les casinos, où les cartes ne sont pas distribuées par les joueurs eux-mêmes mais par un croupier (ou dealer).

Cash game : partie libre. Les tarifs varient selon la table choisie.

Cave (ou buy in) : somme de jetons que vous achetez pour participer à une partie ou à un tournoi.

Cercles, poker rooms, cardrooms : endroits où l’on trouve en permanence une grande variété de tables et de tarifs. On n’y prélève pas de droit d’entrée, mais un forfait horaire ou un petit pourcentage sur les mises de chaque coup joué.

Check raise : stratégie en deux temps qui consiste à checker puis à relancer pour piéger l’adversaire s’il mise. Peut s’utiliser aussi en bluff pour faire croire qu’on a un très gros jeu.

Chips : jetons.

Continuation bet : mise de continuation. Technique qui consiste à conserver l’initiative prise préflop en continuant à miser sur le flop, même si celui-ci n’améliore aucunement votre main.

Cut off : la position qui précède le bouton.

Dealer’s choice : partie où le donneur choisit sa variante de poker avant le début de chaque coup.

Flop : les trois cartes que retourne le croupier au commencement du coup, après le premier tour d’enchères.

Freezout : tournoi où l’on n’a pas la possibilité de se recaver.

Kicker : des deux cartes cachées du joueur, celle qui le départage de son adversaire en cas d’égalité sur l’autre carte. Exemple : dans A-R contre A-10, la main A-R gagne car le Roi est un kicker supérieur au Dix.

Limit, Pot limit, No limit : différentes formules de relance, déterminées à l’avance pour chaque partie ou tournoi, quelle que soit la variante de poker pratiquée.

Limper : caller à hauteur de la grosse blinde sans relancer.

Loose : contraire d’un joueur serré, un joueur large, qui joue un grand éventail de mains.

Main : cartes cachées (deux au Texas Hold’em) que vous recevez sur chaque donne.

Nuts : meilleur jeu possible autorisé par le tableau des cinq cartes.

Out : carte améliorante qui vient compléter un tirage.

Pot : somme des jetons sur le tapis. Le pot grossit au fil du coup à mesure des mises des joueurs. Dans une partie formule Pot Limit, annoncer « pot ! » signifie que l’on s’apprête à miser à la hauteur du pot.

Pot odds : cote financière du pot.

Prize pool : cagnotte redistribuée aux premiers du classement final lors d’un tournoi.

Rebuy (se recaver) : racheter des jetons quand on a perdu son tapis (tous les jetons que l’on avait devant soi).

River : la cinquième et dernière carte du tableau.

Rush : série impressionnante de coups gagnants.

Satellite, supersatellite : tournois où, pour quelques dollars, on peut gagner l’entrée à un tournoi important, comme le championnat du monde WSOP (10 000 $).

Short stack : n’avoir plus que très peu de jetons. Généralement, on dit d’un joueur qu’il est short stack quand il a moins de l’équivalent de dix grosses blindes.

Showdown : l’abattage des cartes à la fin d’un coup. La meilleure main remporte le pot. Le pot est partagé (on parle alors de « split pot ») si deux joueurs ont la même main gagnante.

Sit-and-go : tournoi à nombre limité de joueurs, qui démarre dès que le quorum fixé est atteint (six ou neuf).

Slowplay : miser petit avec un gros jeu pour piéger l’adversaire.

Stack (tapis) : intégralité des jetons en votre possession.

Tableau (board, en anglais) : ensemble des cinq cartes découvertes sur le tapis et communes à tous les joueurs. Le donneur ouvre d’abord trois cartes (le flop), puis une quatrième (le turn) et enfin une cinquième (la river).

Texas Hold’em, Omaha, Omaha Hi-Lo (High Low), Stud : nom des principales variantes du poker moderne, le Texas Hold’em étant, de loin, la plus populaire.

Tight : se dit d’un joueur serré, qui joue peu de mains, les meilleures.

Tilter : s’énerver au point de jouer de façon erratique et incohérente. Cette attitude intervient généralement après un ou plusieurs bad beats, et se termine souvent par la perte de tous ses jetons.

Tirage : quand on espère une carte favorable sur le tableau pour réussir une couleur (flush), une quinte ou un full.

Tournoi : compétition de poker, par opposition au cash game. Le droit d’entrée (égal pour tous, fixé à l’avance) alimente le prize pool.

Turn : quatrième carte du tableau.

Under the gun (UTG) : littéralement « sous la menace du fusil ». Cela désigne la position (très inconfortable) du joueur qui parle en premier, juste après les blindes.

maintenant vous êtes prêt à parler poker ! :joker:
Revenir en haut Aller en bas
http://objatpokerclub@wifeo.com
 
LE GLOSSAIRE ou comment parler poker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment parler geek? la réponse ^^
» [RESOLUE]Donner une baffe/Faire parler son sackboy
» Comment votre entourage perçoit votre passion pour Touhou Project ?
» Parler avec d'autre joueurs
» LBP.me ouvert !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Objat Poker Club :: LE POKER EN GENERAL :: Espace Perfectionnement-
Sauter vers: